Voyages extrêmes, Gilles Louÿs (sous la direction de)

Voyages extrêmes, Gilles Louÿs (sous la direction de)

Les mobiles poussant à fuir nos zones de confort tant matérielles qu’idéelles sont innombrables ; tout comme les formes d’écritures qui en portent témoignage (récits, journaux, etc.). Hétérogène dans sa forme, cette littérature de voyage prend souvent pour levain des expériences extrêmes, physiques ou mentales selon les domaines et ses  limites qu’on entend explorer, dépasser. Ces frontières peuvent être géographiques, physiologiques, psychologiques, mais aussi d’ordre cognitif à l’aune d’une altérité qu’on pourrait dire radicale tant elle nous immerge dans un univers de signes et de symboles qui nous est étranger. En donnant la plume à une dizaine d’universitaires français et étrangers, spécialisés sur la littérature de voyage contemporaine, cet essai collectif analyse les multiples possibilités qu’ont les écrivains d’énoncer leurs douloureux rapports au réel : depuis l’expérience intérieure chamanique jusqu’aux frontières physiques de l’extrême, que celles-ci concernent le désert, la forêt tropicale, le Mato Grosso, les hauteurs du Tibet, ou les paysages anéantis par le désastre de Fukushima.

Lettres Modernes Minard, Classiques Garnier, Paris, 2019, 290 pages. 38 euros.

Philippe Pataud Célérier, Le Monde Diplomatique, janvier 2019.

Publier un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.